Suivre son/sa partenaire à l’étranger : que faire si vous ne trouvez pas de travail?

Suivre son/sa partenaire en tant qu’expatrié représente un réel défi.  Les partenaires ne peuvent pas tous travailler à l'étranger du fait de restrictions sur les visas. Déménager à l'étranger peut donc être un changement important dans votre vie. C’est particulièrement vrai si vous aviez votre propre carrière dans votre pays d'origine et que vous ne pouvez pas travailler à l'étranger.

By Allianz Care | 02 04, 2019

Allianz Care - Suivre son/sa partenaire à l’étranger

Bien qu’il soit peu probable que vous ayez pris cette décision à la légère, vivre à l’étranger loin de vos proches peut s'avérer plus difficile que vous ne l’imaginiez. Voici quelques suggestions pour soutenir votre partenaire qui ne peut pas travailler dans un pays étranger :

Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul(e)

C’est très important notamment dans les premières semaines lorsque votre moral est au plus bas. Faites des recherches et vous devriez trouver des blogs, forums et articles spécifiques sur le sujet. Lire des articles et des blogs, et partager vos difficultés sur des forums appropriés peut vraiment vous aider. À court terme, cela peut vous permettre de vous sentir mieux.

Jetez un coup d’œil à la liste des symptômes de la dépression qui touche les expatriés

En tant que partenaire, vous risquez de développer une dépression, souvent appelé « la dépression des expatriés ».  La dépression n’est pas, comme on peut souvent le penser, un sentiment de tristesse. C’est une période prolongée (supérieure à deux semaines) où l’on ressent les sentiments suivants :

  • Peu ou plus d’intérêt pour les activités que vous appréciiez auparavant
  • Le sentiment de culpabilité ou d’inutilité
  • Le manque d’énergie
  • Une concentration limitée ou des problèmes lorsqu’il faut prendre une décision
  • Changements au niveau de l’appétit

Si vous êtes dans cette situation, consultez un médecin dans votre nouveau pays. L’employeur de votre partenaire devrait pouvoir vous en conseiller un. Partager votre ressenti avec votre famille ou vos amis peut vous aider. En cas de dépression, vous pouvez avoir accès à un soutien psychologique grâce à votre assurance santé internationale. 

Restez connecté(e)

Si le fait de travailler dans votre nouveau pays n’est pas une option envisagée, vous pouvez rencontrer de nouvelles personnes qui sont dans le même cas que vous. De nombreux groupes pour les partenaires existent dans les villes du monde entier sur MeetUp.com. Renseignez-vous s’il y en a un dans votre pays de destination. Si ce n’est pas le cas, pensez à en créer un. Lancez une conversation sur un forum d’expatriés.

Si vous ne souhaitez pas effectuer la démarche en ligne, parlez-en à votre partenaire. Est-ce que son entreprise permet de rentrer en contact avec les autres partenaires qui sont dans la même situation ? Depuis qu’une étude a montré que la principale menace pour les affectations était, dans 65 % des cas, les problèmes de famille, un bon nombre d’entreprises essaie d’intégrer de plus en plus les partenaires.

Pensez à la formation ou à l'éducation

Partir vivre à l’étranger, tout en sachant que vous ne pouvez pas avoir un métier rémunéré, peut vous donner l’occasion d’étudier. Vous pourriez envisager les activités suivantes:

  • Apprendre quelque chose de totalement nouveau
  • Renforcer votre formation existante pour améliorer les perspectives d'emploi à votre retour chez vous
  • Suivre un cours dans un domaine qui vous intéresse

Les cours en ligne et l’enseignement à distance permettent d’étudier un large éventail de sujets. Bien qu’une certaine discipline soit nécessaire, cela en vaut vraiment la peine.

Faites du bénévolat

En fin de compte, peu importe où vous déménagez, il y aura probablement des organisations à but non-lucratif ayant besoin d'aide. Renseignez-vous sur les opportunités présentes dans votre ville pour aider les personnes dans le besoin. Vos compétences peuvent être utiles pour aider des organisations à but non-lucratif. Le bénévolat peut vous donner la chance de travailler dans un cadre totalement différent. Cela peut aussi vous permettre de savoir s’il s’agit d’un choix de vie ou juste d’une expérience.

Selon votre expérience, y a-t-il d’autres options que vous incluriez à notre liste ? Vos commentaires nous intéressent, merci de nous en faire part sur notre page Facebook.

Si vous ou votre partenaire travaillez à l’étranger, n’oubliez pas de protéger votre famille avec une assurance santé internationale complète.