Signes qui montrent que votre enfant est un « Third culture kid »

Avez-vous déjà vécu ou travaillé à l’étranger avec votre famille pendant quelques années ? Avez-vous peut être changé de pays plusieurs fois ? Dans un environnement économique de plus en plus mondialisé, une génération d’enfants grandit en tant que « Third culture kid ».

By Allianz Care | 03 15, 2019

Allianz Care - third culture kid

Dans le passé, ces enfants étaient ceux qui partaient à l’étranger avec leurs parents dans le cadre de séjours militaires. Plus récemment, les enfants « Third culture kid » sont élevés par leurs parents issus de différents secteurs d’activités. L'expérience acquise à l'étranger est devenue de plus en plus attrayante pour les employeurs. Les enfants d’expatriés sont de plus en plus exposés à la culture du pays où ils vivent.

 

Qu’est-ce qu’un « Third culture kid » (TCK) ?

C’est le nom donné aux enfants qui grandissent dans une culture différente de leurs parents ou celle de leur pays d’origine.

Ça vous dit quelque chose ? Voici quelques signes montrant que votre enfant grandit dans une troisième culture.

 

1)     Ils parlent plusieurs langues

Beaucoup de TCK parlent au minimum 2 langues, notamment si vous et votre partenaire parlez des langues différentes, et qu’une troisième langue est parlée dans le pays où vous vivez. Vous pouvez constater que vos enfants parlent trois langues en fonction de leur intégration en matière d’éducation et de vie sociale.

 

2)     Ils prennent l’avion avant d’avoir des dents

Il est probable que votre enfant ait déjà pris l’avion bien avant de pouvoir marcher. Vous avez surement des souvenirs du passage à la sécurité avec votre bébé dans les bras pendant que vous pliiez une poussette, mais aussi de lui courir après dans les allées étroites de l’avion, ou d'essayer de l’apaiser alors qu'il fond en larmes au moment où les lumières de la cabine s’éteignent pour la nuit.

 

3)     Ils ont des amis dans 3 différents pays

C’est surtout le cas si vous avez effectué quelques missions à l’étranger, et que la fin de l’année scolaire coïncide avec le départ vers un autre pays. Quand le départ peut s’avérer émotionnellement difficile, Internet vous permet de rester en contact avec vos amis grâce, notamment, à Skype...Ce qui nous amène à notre prochain point.

 

4)     Calculer le décalage horaire peut devenir un vrai casse-tête

Que ce soit pour appeler les grands-parents sur Skype dans le pays d'origine ou pour appeler des amis rencontrés au cours de la dernière année scolaire, vos enfants se rendront compte de l’horaire là-bas avant même que vous n’attrapiez votre téléphone.

 

5)     Ils sont désorientés lorsqu’on leur demande d’où ils viennent

La plupart de ces enfants le reconnaisse, c’est leur principal défi. Certains se considèrent comme citoyen du monde, alors que d’autres ne se reconnaissent dans aucun des pays.

 

Bien que les au revoir à la fin de l’année scolaire soient difficiles, le fait d’être un enfant issu d’une troisième culture peut être un avantage à long-terme. Les recherches montrent qu’ils ont une meilleure capacité d’adaptation qu’un adulte et ont souvent un profil attractif pour les employeurs.

Nous sommes conscients que cette liste n’est pas exhaustive. Laissez un message sur notre page Facebook sur les autres moyens de savoir que votre enfant est un « Third culture kid ».

Peu importe le nombre de cultures auxquelles vos enfants appartiennent, leur santé et leur bien-être constituent leurs plus grands atouts. Assurez-vous qu’ils bénéficient d’une couverture santé lorsqu’ils vivent à l’étranger avec l’assurance santé internationale pour les familles.